Site icon Les Glénans – Encadrement Bénévole

‌Deux propositions à tester pour la manoeuvre de l’Homme à la mer (MOB) en équipage réduit

En croisière, vos prochains encadrements vont vous permettre de tester, enrichir, et éventuellement valider ces deux propositions de manoeuvres de récupération d’Homme à la mer. Vos tests seront particulièrement intéressants avec du vent soutenu.

N’hésitez pas à faire vos retours d’expérience (conditions météo, niveau de l’équipage, résultats et autres propositions constructives) à  Jean-Louis SILVESTRE.
+33 (0) 6 75 97 38 08 jean-louis.silvestre@laposte.net

MOB : Acronyme anglophone de Man Over Board, c’est la traduction directe du HLM (Homme à La Mer) en français. Cette appellation est à privilégier dans l’enseignement, parce que les appareils de navigation électroniques sont munis d’une touche MOB.

Les manœuvres habituellement enseignées pour récupérer un Homme à la mer mobilisent souvent un équipage nombreux et entraîné, pouvant effectuer de nombreuses tâches simultanément.

Alors que faire dans des configurations différentes, en particulier s’il ne reste sur le bateau qu’une seule personne compétente (équipage familial, quart de nuit…) ?

Cet article propose une comparaison entre deux manœuvres de récupération d’un Homme à la mer adaptées à cette situation, chacune reposant sur une manœuvre référencée.


1. Le Quick circle très rapide 

Les étapes de la manoeuvre :

Methode du Cercle rapide
Avantages :
Inconvénients :

Les équipiers devront avoir été familiarisés avec cette manœuvre pour pouvoir anticiper le petit coup de gîte. Si l’on veut éviter l’empannage, manœuvre suivante !


 
 2. Manœuvre de Boutakov : sans empannage.

Objectif : ne pas empanner

Les étapes de la manoeuvre :

Attention : sur la plupart des bateaux, l’angle au vent de la dérive à la cape est largement supérieur à l’angle de la remontée au près, et le bateau peut passer au vent du MOB si on se met trop vite à la cape. Pour revenir sur le MOB, il faut donc descendre dans le vent. Boutakov préconise de faire cette descente en phase initiale, en débutant par une abattée.
Sur certains bateaux dont le voile de quille est très étroit (Pogo par exemple), l’angle de cape est parfaitement symétrique de l’angle de près. Il n’y a pas besoin de descendre.


Avantages :
Inconvénients :

Avantages communs aux deux méthodes :

Choix entre les deux méthodes : avantage au quick circle, très utile pour un équipage débutant dont le skipper tombe à l’eau !
Yapluka pratiquer !
 
Post scriptum : Et la touche MOB ?
Si l’appareil est sur le pont, enclenchement le plus tôt possible.
S’il faut descendre à l’intérieur, enclenchement dès que le MOB est perdu de vue.


Proposé par Jean-Louis SILVESTRE. +33 (0) 6 75 97 38 08 jean-louis.silvestre@laposte.net

Quitter la version mobile