Le taxi, une séance (presque) comme les autres ?

Le drapeau claque, le ressac se fait plus sonore, au loin, les rochers de l’Ouest sont blanchis par l’écume : le vent souffle fort aujourd’hui. A terre, cela se traduit par une ambiance un peu électrique, mêlant à la fois l’excitation d’une navigation qui s’annonce intense physiquement et émotionnellement, et l’appréhension de cette confrontation avec les éléments.

Le lagon de l’Archipel de Glenan un jour de grand vent

La navigation dans des conditions difficiles favorise la transmission/apprentissage et renforce les liens au sein d’un groupe. Ce type de navigation nécessite néanmoins de respecter des règles de sécurité rigoureuses, et conduit parfois à des organisations particulières, dont le fameux taxi.

Un article co-signé Philippe Bodenan et Augustin Grimprel à télécharger ici :

2 commentaires sur « Le taxi, une séance (presque) comme les autres ? »

  1. Merci pour ce concentré d’information, très intéressant. Je n’ai jamais pensé à faire enchaîner les 360 par gros temps, à essayer 🙂

  2. Hello, merci pour cet article ! Je me souviens d’une séance Catamaran en taxi, avec des collégiens pas très lourds et très novices… Ils étaient venus ensemble avec leur club de gymnastique, j’ai pu rapidement les initier au trapèze dès la première séance, tout en gérant la sécurité de la navigation.

Répondre à Xavier DAMOUR Annuler la réponse.