Le monitorat de croisière hauturière

En 2022, les Glénans ont remis à jour le cursus de formation moniteur hauturier. Voici le témoignage d’un moniteur qui a encadré un stage hauturier P en octobre 2022 à partir de Sète ainsi que quelques éléments de description du nouveau programme pour les candidats à la qualification hauturière.

Témoignage de Pierre Bigot

Le stage hauturier est souvent un bon moyen pour progresser, développer de nouvelles compétences pour un moniteur FFV4 d’expérience. Beaucoup de sujets y sont abordés. (Technique, électronique, navigation, sextant, gestion de l’équipage…) 

Si j’avais à résumer en une phrase,  le but de la formation hauturière, c’est d’arriver a constamment gérer en sécurité le triptyque “Bateau”, “Équipage” et “l’environnement”. Une bonne compréhension de ces trois éléments ainsi que leur cohérence fera du stagiaire un bon chef de bord hauturier. 

Le stage se passe en plusieurs phases : on ne part pas tout schuss le premier jour.

La première phase est la préparation : inventaire, nourriture, sécurité certes, mais surtout préparer les moniteurs et le bateau au regard de la navigation à venir. Matériel de réparation, gestion de l’autonomie, bilan énergétique, tableau de maintenance et contrôle préventif, routing journalières, et enfin inspecter et connaître le bateau dans les moindres détails pour l’ensemble de l’équipage.

La deuxième phase est la mise en situation d’avaries diverses et variées et travailler les solutions de fortune (plus de safrans, tempêtes, évacuation…).

La troisième est la pratique : les manœuvres de sécurités en situation complexes (nuit, spi…) mais aussi une mise en situation navigation de chef de bord durant 24h minimum, avec des aléas à résoudre, et notamment une navigation de 6 heures sans équipements électroniques. 

Le stage est assez physique, car nous restons plusieurs jours en mer et il y a très peu de temps morts durant les 14 jours. Le point intéressant durant ce stage est la cohésion de l’équipage. Cela passe par une attitude d’ouverture aux autres moniteurs et la découverte d’autres façons d’appréhender les choses. À ce niveau, il y a rarement de mauvaises méthodes, mais juste des points de vue différents selon l’histoire et l’expérience de chacun. La mise en commun et le débat sur les avantages et inconvénients de chaque façon de faire est très enrichissante.

Le plus important est de permettre à chacun d’apprendre, de se faire plaisir.

Pierre BIGOT

La formation hauturière

Il y a plusieurs étapes pour se former à encadrer des stages hauturiers. Cela peut paraître long, mais ça en vaut vraiment la peine ! Cette formation ouvre droit à l’encadrement des stages N4 de 14 jours, des périples (hors formation spécifique liée au support) et des stages transatlantiques. Aux Glénans, le coordinateur de cette formation est Thibaut Lecompte, le chef de base offshore.

Les pré requis pour s’engager dans la formation :
  • CQP Croisière ou monitorat fédéral croisière
  • 8 semaines minimum d’expérience de stages encadrés
La formation

1- Suivre et valider le stage Hauturier P (chef de bord hauturier de 14 jours consécutifs) qui permet 

  • La validation du niveau 4 FFV croisière
  • La formation aux UCC 1, 2 et 3 hauturier
  • La validation de l’UCC 1 hauturier
  • L’autorisation d’accéder à  la suite du cursus de formation au monitorat croisière hauturière

2- Encadrer un stage de niveau 4 de 14 jours consécutifs avec le même équipage, tutoré par Thibault Lecomte ou un remplaçant.

Avant ce stage : fournir un prévisionnel décrivant de manière justifiée le choix de la route ainsi que les solutions de repli selon les évolutions météo possibles.

Durant ce stage : mettre en place une navigation en quarts de plus de 36 heures consécutives.

Après ce stage : le tuteur réalise un entretien avec le candidat portant sur le déroulement du stage, notamment les situations de conflit potentielles et leur gestion, et les adaptations qui ont été mises en œuvre en termes de choix de zone de navigation, de rythme et d’intensité.

3- Avoir un diplôme World Sailing et une formation médicale hauturière valide

4- Passer en commission FFV pour validation du dossier.

Voici un schéma récapitulatif de tout le cursus de formation au monitorat hauturier :

Publié par Thierry PHILIPPE

Président du CEB

Laisser un commentaire